Baytalhikma’s Weblog

Just another WordPress.com weblog

2ème Université de Bayt Al Hikma : l’acte de gouverner. Le 2 novembre à la Bibliothèque Nationale du Royaume UNIVERSITE DE BAYT AL HIKMA « GOUVERNER ? » Qu’est-ce que « gouverner » aujourd’hui ?, et comment peut-on concevoir l’acte de gouvernance à la lumière des grandes mutations que connaît le monde actuellement, et surtout en rapport aves les exigences de la démocratisation et des modes de gouvernements ? Certes, comme de nombreuses notions des sciences politiques, la notion de « gouvernance » connaît une extension considérable qui tient sans doute à sa capacité d’envahir des terrains généralement différents ou même opposés (secteur public-secteur privé-organisations politiques-collectivités-gouvernement…etc). Généralement, si la notion ambitionne de rendre compte des systèmes de gestion, et des modes de gouvernement et de régulation, locale, régionale, nationale, et même planétaire, l’appellation « bonne gouvernance » répond à plusieurs ambitions : -Descriptive : pour rendre compte des transformations réelles des modes de gouvernement. -Analytique : en proposant des grilles et des paramètres d’évaluation.. -Normative : en imposant des normes et des conditions de gestion. Ainsi, « gouverner » n’indique plus l’acte politique qui consiste à « distribuer des places, et à définir des fonctions de légitimation du pouvoir » mais un acte qui désigne un processus au cœur des politiques de développement, mais également la manière dont celles-ci sont élaborées et mises en œuvre, avec la participation d’une grande diversité d’acteurs (État, populations, secteur privé, etc.), à tous les niveaux de territoires (du local au global). Au delà de la question des institutions ou des formes de gouvernement, elle intègre l’ensemble des mécanismes de coordination sociale qui participent à l’action politique. Il s’agit donc d’aider une société à repenser son propre mode d’action collective afin de mettre en place les modalités de réponse les plus adaptées aux défis auxquels elle doit faire face, et d’intégrer les principes de gouvernance dans les politiques sectorielles, d’assurer une participation effective des populations à la définition et à la mise en œuvre des politiques. Notre souci, à travers l’organisation de cette université, est d’approfondir la réflexion sur ces différentes questions, et de s’interroger sur les rapports entre la gouvernance et les rythmes de démocratisation dans les pays en voie de développement, ou en transition démocratique. Au fait si les paradigmes d’une « bonne gouvernance », tels qu’ils sont définis, imposent des normes en matière de démocratie, et du respect des droits de l’homme, aux cotés d’une saine et transparente gestion des affaires publiques, l’on se demande quels effets de telles exigences produisent-elles sur les régimes politiques de ces pays, et si cela débouche sur davantage de démocratie ou de bureaucratie ? UNIVERSITE DE BAYT AL HIKMA « GOUVERNER ? » Qu’est-ce que « gouverner » aujourd’hui ?, et comment peut-on concevoir l’acte de gouvernance à la lumière des grandes mutations que connaît le monde actuellement, et surtout en rapport aves les exigences de la démocratisation et des modes de gouvernements ? Certes, comme de nombreuses notions des sciences politiques, la notion de « gouvernance » connaît une extension considérable qui tient sans doute à sa capacité d’envahir des terrains généralement différents ou même opposés (secteur public-secteur privé-organisations politiques-collectivités-gouvernement…etc). Généralement, si la notion ambitionne de rendre compte des systèmes de gestion, et des modes de gouvernement et de régulation, locale, régionale, nationale, et même planétaire, l’appellation « bonne gouvernance » répond à plusieurs ambitions : -Descriptive : pour rendre compte des transformations réelles des modes de gouvernement. -Analytique : en proposant des grilles et des paramètres d’évaluation.. -Normative : en imposant des normes et des conditions de gestion. Ainsi, « gouverner » n’indique plus l’acte politique qui consiste à « distribuer des places, et à définir des fonctions de légitimation du pouvoir » mais un acte qui désigne un processus au cœur des politiques de développement, mais également la manière dont celles-ci sont élaborées et mises en œuvre, avec la participation d’une grande diversité d’acteurs (État, populations, secteur privé, etc.), à tous les niveaux de territoires (du local au global). Au delà de la question des institutions ou des formes de gouvernement, elle intègre l’ensemble des mécanismes de coordination sociale qui participent à l’action politique. Il s’agit donc d’aider une société à repenser son propre mode d’action collective afin de mettre en place les modalités de réponse les plus adaptées aux défis auxquels elle doit faire face, et d’intégrer les principes de gouvernance dans les politiques sectorielles, d’assurer une participation effective des populations à la définition et à la mise en œuvre des politiques. Notre souci, à travers l’organisation de cette université, est d’approfondir la réflexion sur ces différentes questions, et de s’interroger sur les rapports entre la gouvernance et les rythmes de démocratisation dans les pays en voie de développement, ou en transition démocratique. Au fait si les paradigmes d’une « bonne gouvernance », tels qu’ils sont définis, imposent des normes en matière de démocratie, et du respect des droits de l’homme, aux cotés d’une saine et transparente gestion des affaires publiques, l’on se demande quels effets de telles exigences produisent-elles sur les régimes politiques de ces pays, et si cela débouche sur davantage de démocratie ou de bureaucratie ?

novembre 3, 2013 - Posted by | Uncategorized

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :